Manifeste

Inspiré des techniques traditionnelles de laque japonaise (urushi) notamment la technique du kintsugi, dont le principe est de réparer de la céramique grâce à la laque et à la feuille d’or, afin de rendre visible cette brisure, pour qu’elle devienne élément de décor sur l’objet qui reprend vie. Ici symbolisé par le fil rouge brodé, qui crée le lien entre ces trois éléments décomposant le processus de réalisation des objets traditionnels faits en laque sèche. Cette technique permet de réaliser des objets du quotidien, en partant de papier, tissu, bois fin, qui est l’âme de l’objet, il prendra vie grâce aux multiples couches de sabi (enduit) et laques.



Les commentaires sont fermés.